Second Life en vrai !

vu sur Egoblog.net
DraftFcb arrive sur Second Life !

WindLight dans Second Life

Qu’est-ce que cela apporte de nouveau ? Rien. Enfin pas grand chose sauf…un meilleur rendu visuel et un rapprochement inespéré du simulacre qu’est SL avec la vie réelle. En ce qui concerne la luminosité et la lumière du moins. Donc au final encore un bon point pour Linden Lab 😉

L’identité ethnique dans Second Life éveille ma curiosité

SL Observer a récemment publié une interview intéressante d’Oryx Tempel créatrice de vêtements originaux (disponible ici The International House of Style ) .

Cette interview est intéressante car, au delà du fait de présenter de superbes créations vestimentaires à caractère « ethnique », elle éveille en moi de multiples interrogations.

Sur l’identité RL/SL d’une part et sur les différentes formes de communautés SL d’autre part.

Oryx Tempel , par le vêtement traditionnel, questionne indirectement notre rapport personnel à la communauté ( en général celle d’où l’on vient, celle où l’on est) elle ouvre également une réflexion sur la projection d’une partie de soi dans son avatar et les liens que l’on est susceptible d’entretenir avec un groupe, une communauté, une famille…

L’aspect « culturel »entendu comme ethnique (bien que la polysémie de ce terme puisse parfois être à l’aune de confusion), serait intéressant à observer dans Second Life, si l’heure est à la mondialisation des pratiques culturelles, nous pensons que SL peut faire ressortir les traits de chaque culture, de façon « communautaire » disons. La question serait de savoir comment des groupes, des communautés qui existent dans la vie réelle, investissent Second Life comme un lieu de vie à part entière ? Ou encore comment des membres de communautés, dispersés dans la vie réelle se retrouvent dans Second Life pour y « vivre »des moments ensemble ? Y a-il des retours d’expériences de groupes SL dans la vie réelle ?

Cet interview de SL Observer me pousse à engager une réflexion sérieuse sur les « groupes » et ses formes diverses (religieuses, sociales, politiques, ethniques…) et plus généralement sur l’expérience collective dans Second Life. Il serait intéressant de voir comment la vie sociale s’étend dans le grid, est-elle simplement une extension de la vie réelle ou au contraire se manifeste-t-elle sous des formes nouvelles puisque dans la vie réelle tout s’organise autour de rites (parfois festifs 😉 ) et autres activités liées à nos besoins vitaux.

Enfin, je ne voudrais pas passé pour le trouble fête d’une Second Vie déjà bien remplie, je me pose juste un certain nombre de questions v-existentielles. Alors si vous avez des informations sur des groupes, des communautés, des formes de vie sociales particulières dans SL n’hésitez pas à les faire partager. Je vais moi même errer dans le grid à cette fin, si bien que ce blog est déjà pourvu d’une nouvelle catégorie : seconde vie sociale.

ps : ça devrait-être intéressant pour ceux qui sont dans le marketing viral SL ça, non ?

L’origine de Second Life et sa relation avec la vie réelle.

Nerd of the week – The Second Life Nerd

Enfin des visages réellement « humain » de résidents et autres nerds vivant parfois dans la deuxième vie de Second Life. Une vidéo où l’on parle de l’expérience Second Life dont quelques personnes de la fameuse ELectric Sheep Company et du blog 3point D.

Second Life Profiles

Bon ben je vais peut être être obligé de mettre plus rapidement que prévu ma photo à côté de celle de mon avatar et/ou surtout détruire la nouvelle catégorie « My real Avatar » lol. Je viens de découvrir ce site Second Life Profiles qui propose de faire exactement….la même chose.

A ce jour il y a un peu plus de 4000 « profiles » enregistrés. En fait il me semble que ce site va un peu plus loin, on dirait qu’il s’agit plutôt d’un « myspace » pour personnes qui possède un avatar dans Second Life. Ainsi, les avatars peuvent télécharger leurs pics (screenshots) depuis le metaworld, le réseau des amis est affiché à droite donc cela est susceptible de générer des communautés. On peut partager des clips videos ou encore laisser des commentaires.

Le tout est en anglais, logique, mais l’idée est intéressante. Les gens peuvent également indiquer les motivations qui les poussent à investir la second life. La question que je me pose, et qui est un peu bête, c’est de savoir si le réseau d’amis dans ce site correspond au réseau d’amis dans SL ? La question subséquente serait, que vient apporter la première vie dans nos relations SL loool ?

Enfin tout ça pour dire que je suis impressionné par le fait que des gens « publient » facilement leur véritable identité à côté de leur avatar. D’ailleurs cela rejoint en partie l’idée de vouloir, ou pas, faire ressembler stricto sensu son avatar à son véritable soi.

Plus précisément, j’ai découvert ce site dans un débat sur les forums SL du formidable Jol (Jeux On Line) qui en passant est une incroyable mine d’informations pour tous les SLiens. Le débat dans lequel je l’ai trouvé pose la question suivante : Votre avatar vous ressemble ? ou…

C’est un débat très important je trouve. Notamment pour comprendre ce que l’on projette de soi, dans notre « soi » virtuel. De même que dans notre rapport à nous même, enfin je crois ? En lisant ces forums on peut voir que pour certains, le véritable identité de l’autre peut » gâcher » le fun de SL . Pour d’autres, notamment des gens qui s’imaginaient un avatar complètement excentrique avant de venir dans SL, ressembler le plus possible à son avatar semble être une évidence. Et pour vous ?

my real avatar

Non sur la photo ci dessous ce n’est pas moi. J’ai trouvé cette image en surfant sur la toile et à l’intar du supplément Le Monde 2, du journal Le Monde, j’ai une l’idée de créer une nouvelle catégorie « my real avatar » dont l’objectif est de présenter une photo de soi (réel) à côté de son avatar dans Second Life.

Bill Lichtenstein de Lichtenstein Creative Media, Cambridge. (Graphic Credit: Real World Photos By Robert Spencer For The Boston Globe)

Je sais que ce genre de démarche est voué à l’échec car la plupart du temps les gens n’osent pas montrer qui se cache derrière leur avatar. Tant pis j’essaye quand même tant je trouve intéressant de voir la continuité qu’il peut y avoir, ou pas, entre soi et son avatar. Puis c’est aussi histoire de mettre un peu de piment dans nos deuxièmes vies 😉

Donc je vous fais une promesse, si j’en trouve 100 je met une photo de moi à coté de Mysha Meili, mon avatar-wiki (en changement perpétuel) dans Second Life.

Si malgré ce que je viens d’écrire, certains ont envie de tenter l’expérience, envoyer le tout à : slogbooks[at]hotmail.fr

Si vous trouver cette idée surréaliste, nulle ou les deux, pourriez vous me dire pourquoi ?

Hybrid Machinima Experiment: Architectural Science Fiction.

Virtual Worlds 2007 !

Extralab (producteur de contenus originaux en ligne ; french) sera de la partie au premier salon Virtual Worlds qui se tient à New York…demain !!!

Comme il est dit sur leur blog des sujets passionnants y seront débattus, autour de deux tables rondes. Comme par exemple les extentions vers le monde réel, les expériences immersives…et bien d’autres encore. Pour résumer, on peut dire qu’il s’agit du « premier grand rendez-vous professionnel autour des mondes virtuels ».(extralab)

Si certains Sliens peuvent ressentir une petite forme de jalousie à l’égard du happy frenchy d’Extralab qui sera présent au salon 😉 (ce qui est aussi mon cas) j’aimerais lui souhaiter le meilleur pour ces deux jours !!

Aussi, au delà de l’aspect spécifiquement professionnel, ce genre de salon peuvent apporter leurs lots de connaissance en terme d' »habitation » des mondes virtuels. Car notre manière de les habiter et de les faire vivre varient aussi en fonction des évolutions qui s’y appliquent. Tout bêtement, je me rappelle de certains billets qui annonçaient la venue de la reconnaissance vocale dans Second Life et les commentaires de déception que cela a susciter. Notamment chez certaines personnes qui ne voulaient guère que leur identité sexuelle véritable soit mise à découvert par leur voix. lol

Je ne suis pas un spécialiste, mais je pense que ce genre de forums sont décisifs pour l’avenir de la vie dans les mondes virtuels. Non ?

Second Life ou le monde virtuel au service du réel ?

darfur_001.JPG

Camp Darfur sur l’île Better Life

Ceux qui se promènent dans Second Life depuis un certain temps n’ont pas manqué de visiter les endroits où « il se passe quelque chose  » qui implique directement notre monde réel. Nous pensons par exemple aux sièges des partis politiques, des entreprises ou encore des ONG et autres associations. Les plus célèbres illustrations de celles-ci étant l’ile Better Life pour l’univers Anglo-saxon, où l’Île Verte des Humains Associés pour nous autre francophones.


L’île Verte des Humains Associés

Au delà des questions fondamentales que l’on pourrait se poser sur les rapports virtuels/réels (réflexion qui a justement était proposée sur l’Île Verte lors d’une conférence de l’astrophysicien WishYouWelles, ) , on peut se demander à travers ces exemples si Second Life ne serait pas, entre autre, un moyen spécifique pour ré-enchanté notre monde réel, au moins les représentations que nous nous en faisons. Pour faire simple, une manière de le rendre meilleur, plus beau.

En effet, c’est suite à la lecture de cet interview de Cory Ondrejk, directeur technologique de Linden Lab, parût dans l’Expansion du 16 Mars 2007 que je me suis posé cette question. Surtout en lisant la fin, lorsqu’il dit :

« Permettez-moi de prendre l’exemple de la Chine. Chaque année 1% de la population chinoise émigre vers les villes, soit 13 millions de personnes ou l’équivalent de deux villes de la taille de New York. C’est tout simplement la plus grande migration de l’histoire humaine. Ces gens sont à la recherche de travail, d’éducation et d’espoir. A votre avis, qu’est-ce qui est moins cher et meilleur pour l’environnement: construire deux New York par an ou bien diriger ces gens vers un monde virtuel où ils pourront gagner de l’argent et apprendre. Bien sûr, il faudra bâtir des réseaux haut-débit et donner des ordinateurs à chacun. Mais, comparé à la construction de deux mégalopoles par an et à tout ce que cela implique en terme de la pollution, d’environnement, etc., cela n’est « virtuellement » rien. »

Aussi, si des exemples tels que Better Life L’Île Verte semblent peu nombreux quand on observe l’ensemble des activités qui se déroulent dans le metaworld, on peut néanmoins voir que certaines attitudes personnelles envers le jeu sont spécifiquement orientées dans ce sens. Et sans jugement normatif de ma part, je trouve ça positif ;-).

Je prendrais deux exemples types dont la beauté est aussi surprenante que le geste :

moretrees.JPG moretrees_002.JPG

Le premier, collectif, est une non-profit organisation, Friend of the urban forest dont le principe est simple mais original. Elle propose d’acheter un arbre virtuel d’une valeur de 5000L$ dans le jeu pour le remplanter à San Francisco dans la vie réelle . Elle permet ainsi d’avoir un monde « plus vert » deux fois ou alors deux mondes plus verts à la fois. Enfin pour faire simple disons qu’il s’agit d’écologie au carré. Voici le lien internet http://www.fuf.net/

moretrees_003.JPG

Le deuxième exemple, privatif lui, est tout aussi beau. Il s’agit d’un jeune handicapé qui parvient à réaliser son rêve grâce à Second Life. Il le manifeste, avec son talent de réalisateur (du futur), dans cette machinima (très vue sur le net) dont le titre est très significatif : Better Life

Ces exemples ne montrent rien en terme d’usages spécifiques propre à ce métaworld, en effet dans Second Life on y trouve ce que l’on y met et a fortiori on y met ce que l’on y veut. Ils montrent cependant qu’une forme particulière de beauté peut se manifester à travers lui. Et que, si ce monde virtuel n’a à première vue pas de finalité, et bien nous pouvons nous même la lui donner à travers nos activités et nos rapports à Second Life. Ainsi, une partie de ce que l’on peut y observer à l’intérieur est en partie générée par ce que l’on crée nous même, donc ça peut être beau !! Bon je me suis peut être emmêlé les pinceaux vers la fin, il n’empêche que vous pouvez me dire ce que vous en pensez ?